Projet de discours

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires,

Chers collègues,

Chers amis,

Avant tout propos, avant même d’entamer nos travaux, il sied que nous marquions une minute de silence en mémoire de nos collègues qui nous ont quittés si brusquement au cours de ces derniers mois.

J’éprouve un grand plaisir à vous accueillir et à vous saluer ce jour au nom du Bureau auquel vous avez confié le soin de gérer notre Association. Si la création de l’AMPR n’avait servi qu’à nous permettre de nous retrouver à intervalles réguliers, vous conviendrez avec moi,  j’en  suis certain, quelle aurait déjà rempli un objectif louable. Mais elle aura obtenu une réussite encore plus grande, je crois que nos collègues qui n’ont pas eu le plaisir d’être  présents à l’Assemblée Générale Constitutive l’auront compris ainsi, eux qui nous ont adressé des messages de satisfaction et de félicitation à partir des endroits du monde où la nouvelle leur est parvenue. Et surtout des messages d’encouragement pour cette Association, l’AMPR, ne soit pas juste un rassemblement de plus ne menant à aucun résultat tangible.

Nous le Bureau que vous avez mis en place, sommes convaincus qu’il en sera autrement au vu du travail qui a été effectué et aux résultats dont nous vous ferons rapport dans les minutes qui viennent.

Mais attention, pour qu’il en soit ainsi, nous devrons tous faire preuve de volonté, de détermination, de persévérance et de sérieux. C’est  cela que nous venons vous proposer à l’occasion de notre première Assemblée Générale Extraordinaire qui se tient conformément à nos statuts et règlement intérieur.

Cette AG Extraordinaire pourrait se dérouler selon l’ordre du jour que le Secrétaire Général proposera maintenant à votre approbation.

Palais des congres de Cotonou, vendredi 13 novembre 2015

Projet de discours

Nuit du Diplomate

Allocution d’accueil du Président de l’AMPR

  • Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, Président d’Honneur de l’AMPR  et Madame;
  • Madame et Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;
  • Madame et Messieurs les anciens Ministres des Affaires Etrangères ;
  • Mesdames et Messieurs les Membres du Corps diplomatique et consulaire ainsi que les Représentants des Organisations Internationales et régionales accrédités au Bénin;
  • Monsieur le Consul Général Honoraire de la Côte-d’Ivoire, Hôte d’Honneur de cet évènement ;
  • Monsieur l’Ambassadeur, Secrétaire Général des Affaires Etrangères ;
  • Monsieur l’Ambassadeur, Directeur du Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères ;
  • Madame et Messieurs les Membres du Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères ;
  • Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs Directeurs Généraux, Directeurs et Directeurs-Adjoints du Ministère des Affaires Etrangères ;
  • Mesdames et Messieurs les membres de l’Association des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires du Bénin à la Retraite ;
  • Mesdames et Messieurs, Chers Collègues, Chers amis

J’éprouve un plaisir immense à vous accueillir et à vous souhaiter une chaleureuse bienvenue à la Nuit du Diplomate. Cet évènement que l’Association des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires du Bénin à la Retraite (AMPR) organise ce soir se veut  avant tout une rencontre  de convivialité et d’amitié qui vous changera, tel est notre souhait, du formalisme et du protocole officiels.

Aussi me permettez-vous de commencer par saluer la présence à nos côtés de nos épouses dont le charme et l’élégance agrémentent et rehaussent si exceptionnellement l’évènement.

Je voudrais également saluer particulièrement Son Excellence Monsieur José Dominique LOKO, Consul Général Honoraire de Côte-d’Ivoire au Bénin qui est l’hôte de marque de cette soirée. Il a tout à fait spontanément accepté de parrainer cette activité de l’AMPR.

Je veux aussi  exprimer notre gratitude à Son Excellence l’Ambassadeur de la République d’Afrique du Sud et Doyen du Corps Diplomatique pour son assistance dans l’organisation de l’évènement.

Mesdames et Messieurs, soyez, chacun et tous, les bienvenus. L’AMPR vous dit combien, elle apprécie que vous ayez répondu positivement à son invitation.

L’Association des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires du Bénin à la Retraite dont j’ai l’honneur de présider le Bureau Exécutif se donne pour buts entre autres :

  • de promouvoir l’amitié, l’entente, la solidarité et l’entraide entre ses membres ;
  • de défendre leurs intérêts professionnels ainsi que l’amélioration des conditions de vie de ses membres ;
  • d’établir un trait d’union entre ses membres et les diplomates de carrière encore en activité ;
  • de susciter et encourager les échanges d’information ;
  • de proposer le cas échéant au Ministre des Affaires Etrangères ou au Chef de l’Etat des orientations ou des actions pouvant renforcer l’action diplomatique du Bénin.

Pour réaliser ces objectifs nous organisons diverses activités au nombre desquelles l’évènement de ce soir. Il s’agit dans un cadre festif de favoriser la rencontre de nos membres avec nos collègues du Corps diplomatique et Consulaire, des Représentations des organisations Internationales et Africaines, de nos collègues diplomates de carrière encore en activité. Vous le savez en Afrique et plus exactement au Bénin les retrouvailles entre personnes d’une même corporation sont fréquentes et appréciées parce qu’elles permettent de promouvoir les bons rapports sociaux et la chaleur dans les contacts professionnels. Nous ne voulons pas que le séjour de nos collègues diplomates étrangers ne soit marqué que par des réunions de travail très officielles ou des réceptions formelles et protocolaires. Les rencontres amicales du genre de celles que nous avons essayé d’établir depuis quelque temps doivent apporter davantage de chaleur humaine à leur séjour au Bénin. Nous voudrions qu’à la fin de leur mission, ils emportent une image avantageuse de l’hospitalité et de l’amabilité de notre peuple et de notre pays.

Mesdames, Messieurs, je voudrais ici réitérer les remerciements du Bureau Exécutif et de toute l’Association à l’adresse de notre hôte de marque à cette soirée,  je veux nommer le Consul Général Honoraire de Côte-d’Ivoire au Bénin, Son Excellence Monsieur José Dominique LOKO, l’ainé et l’ami dont la généreuse contribution nous a permis d’organiser cet évènement. Je vous prie de l’ovationner.

Je veux également nommer et saluer nos autres partenaires, hôtes distingués de la soirée,  la Direction Générale de la Société Béninoise de Brasserie (SOBEBRA) que je vous prie d’applaudir ; l’Agence de voyage IFE dont la Directrice Générale et son époux nous honorent en plus de leur présence ; la Direction Générale de la SONAEC ; la Direction Générale du Groupe EREVAN, le Consul Honoraire d’Espagne, notre ami Clade KARAM.

A chacun et à tous nous renouvelons nos remerciements chaleureux.

Mesdames, Messieurs, distingués invités et Chers amis, vous commenceriez à vous impatienter et à vous ennuyer si je devais vous imposer une intervention plus longue. Et comme je vous comprendrais !

Je vous souhaite donc une fois encore la chaleureuse bienvenue et une très agréable soirée.

Ladies and gentlemen, please enjoy yourselves, And have a wonderful evening.

I thank you all.

Jacques ADANDE

Ambassadeur

 

 

PROJET DU RAPPORT MORAL DU PRESIDENT DU BUREAU

EXECUTIF DE L’AMPR

12 NOVEMBRE 2015

  • Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, Président d’honneur de l’AMPR ;
  • Monsieur l’Ambassadeur, Secrétaire Général des Affaires Etrangères ;
  • Monsieur l’Ambassadeur, Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères,
  • Monsieur l’Ambassadeur, Secrétaire Général Adjoint des Affaires Etrangères ;
  • Madame et Messieurs les membres du Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères,
  • Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs Directeurs Généraux, Directeurs et Directeurs adjoints du Ministère des Affaires Etrangères ;
  • Mesdames et Messieurs les membres de l’Association des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires du Bénin à la Retraite ;

Chers collègues, chers amis,

  • J’éprouve beaucoup de plaisir à vous accueillir et à vous saluer au nom du bureau de l’AMPR que vous avez désigné et mis en place il y a deux ans au moment où nous fondions l’AMPR.
  • Mais avant d’aller plus loin dans mon propos, si l’année écoulée, celle que couvrira le rapport de l’Assemblée Générale 2014-2015 qui vous sera présenté tout à l’heure, si cette période a connu des éléments dont nous pourrions avoir des motifs de satisfaction, cette période a connu malheureusement aussi des évènements tristes comme la disparition de plusieurs de nos membres et de nos collègues. Permettez donc que je vous invite à vous lever pour observer un moment de recueillement en leur mémoire, que nous nous souvenions, ne serait-ce que brièvement, de ce qu’ils ont été pour nous, du chemin que nous avons parcouru ensemble dans la carrière. Qu’ils reposent en paix.

Chers collègues, chers amis,

  • Dans les différentes rapports détaillés qui vous seront présentés au nom du bureau tout à l’heure, nous parcourrons ensemble les activités qui ont été les nôtres depuis notre dernière session ordinaire de l’Assemblée Générale. Je voudrais toutefois en introduction vous indiquer les grandes lignes de ce qu’il m’apparait utile que nous gardions à l’esprit en analysant ces différents rapports.
  • Je crois, et c’est également l’avis de plusieurs collègues non encore admis à la retraite, que si l’AMPR n’existait pas il faudrait alors la créer. Notre association a déjà marqué son existence, sa présence et j’ai la prétention de dire son utilité. Il nous plait de noter avec fierté que les premiers à reconnaitre l’utilité des anciens, des retraités regroupés au sein de l’AMPR ont été les Ministres des Affaires Etrangères eux-mêmes qui nous ont ouvert leurs portes, qui nous ont invités, qui nous ont accueillis et sollicités, qui ont partagé quelques unes de leurs préoccupations avec nous et apprécié nos contributions. Cela a été le cas avec le Ministre BAKO-ARIFARI et encore davantage aujourd’hui avec le Ministre Saliou AKADIRI qui est un des nôtres. C’est sous leur impulsion que l’AMPR est associée aux différentes commissions de travail relatives :
  • au plaidoyer pour la reconnaissance du corps des diplomates comme grand corps de l’Etat ;
  • à la relecture du Code d’Ethique, de Déontologie et de Conduite du diplomate du Bénin ;
  • au placement des cadres béninois dans les organisations internationales et les institutions africaines.
  • Les collègues des Affaires Etrangères, plus particulièrement nos collègues plus jeunes, les autorités du Ministère et figurez-vous l’opinion publique à l’extérieur du Ministère des Affaires Etrangères, nous reconnaissent déjà et nous apprécient comme une autorité morale, un force de conseil, un organe qui peut contribuer à leurs formation et constituer un groupe de réflexion et d’orientation susceptible d’être utilisé par les décideurs et les groupes d’information du public si, bien sûr, nos autorités souhaitent profiter de la modeste expérience que des décennies de travail et de dévouement au service de la nation nous ont permis d’accumuler.
  • C’est justement ce trésor d’expérience, d’information, de sagesse qui font du corps des diplomates un corps d’élite, un grand corps de l’Etat. Il est temps que l’Etat le reconnaisse formellement et l’inscrive dans ses textes. Votre bureau y travaille activement. Dans les traditions qui sont les nôtres, celles de nos peuples et de nos sociétés, la sagesse, la richesse de la pensée, la profondeur de l’expérience constituent des trésors dont les familles, les sociétés et les états s’inspirent ; qu’ils conservent jalousement et le plus longtemps possible. Cette richesse est une réserve pour les générations nouvelles, montantes, à qui les anciens, les retraités, ne cherchent d’aucune manière à disputer des places, des positions ni des avantages. Au contraire nous nous réjouissons des succès et des exploits de nos jeunes collègues de la même manière que des frères ainés sont fiers que des frères et sœurs plus jeunes enrichis de l’expérience des années antérieures puissent accomplir des plus grands progrès qui honorent la nation. Les générations de diplomates qui montent en avançant posément gagneront à s’inspirer de l’expérience de leurs devanciers. Pour ce faire, ils doivent prendre le temps de faire mieux que leurs ainés. Ils doivent rechercher la qualité, la compétence technique, la probité, l’engagement, le dévouement au service de l’Etat, en un mot ils doivent tendre vers l’excellence dans tous les sens. Le souci de l’AMPR tel que vous l’avez consigné dans nos textes fondateurs est d’œuvrer à cela. Je crois que je peux une fois encore, en votre nom réaffirmer ce souci, cet engagement.
  • C’est d’ailleurs cette volonté qui a inspiré et continue d’orienter la collaboration de l’AMPR avec l’IRIES. Nous avons en effet, appelé de nos vœux, la réactivation et le renforcement de l’IRIES. Nous avons particulièrement apprécié et accueilli très favorablement que le Directeur général de l’IRIES nous ait invité et associé à certaines activités importantes comme :
  • la conférence-débat sur ″la lutte contre terrorisme et désordre des grandes puissances internationales″ animée par le Professeur Maurice KAMTO du Cameroun ;
  • la conférence-débat sur ″les nouvelles perspectives des relations internationales″ animée par le Professeur Edmond JOUVE ;
  • la table-ronde sur ″Menaces terroristes et Politiques de sécurité nationale du Bénin″.
  • Une des préoccupations constantes et prioritaires de votre bureau aura été la défense des intérêts matériels des membres de l’association et même des collègues qui prétendent ne pas appartenir à l’Association. C’est dans cette perspective que le bureau de l’AMPR a mis sur pied, encouragé, suivi le travail du Comité qui veille très diligemment à la satisfaction des droits matériels et financiers des diplomates pour le paiement des CRAPE III ainsi que des arriérés salariaux et des indemnités échues. Ce travail est ardu. Vous n’ignorez pas combien il est difficile d’obtenir dans notre pays la satisfaction de ses droits légitimes. Il prévaut une mentalité particulièrement mesquine dans nos administrations où au lieu de sympathiser au tort subi par des fonctionnaires qui ont été privés de leurs droits pendant des années et de ce fait s’activer pour que justice leur soit rendue on traine les pas pour les dédommager parce que l’on regarde avec jalousie ce dédommagement comme des privilèges non mérités.

Il a fallu des interventions de chaque instant, des contacts avec les chefs des administrations, les bonnes dispositions des ministres concernés pour que les choses avancent à pas de tortue.

  • En ce moment des CRAPE III sont en voie de liquidation pour ceux qui ont fourni leurs dossiers au complet. Nous poursuivons les démarches pour les arriérés et indemnités salariaux. Ici je me dois de vous avouer que la démarche est loin, très loin d’être rectiligne. Et pourtant, de notre côté, la pression et le suivi sont constants, permanents, et quotidiens. Nous nous impatientons tous car les résultats ne sont pas encore au bout du chemin. Je crois qu’en dépit de ces difficultés nous devons remerciement, reconnaissance et encouragement à notre comité de suivi qui accomplit un travail persévérant et particulièrement ingrat. Je vous prie d’exprimer notre gratitude et notre encouragement au comité de suivi qui sous la présidence de l’Ambassadeur Samuel AMEHOU et composé de l’Ambassadeur ADECHINAN ………et du collègue MAMA qui demeure la cheville ouvrière de ce commando, s’occupe quotidiennement de la défense de vos intérêts.
  • Au moment où nous créions l’AMPR vous aviez bien indiqué qu’en plus de la défense de nos intérêts matériels, de la réflexion, du conseil et de la formation, notre Association devrait être une association de solidarité et un cadre de retrouvailles, de convivialité. Aussi le bureau s’est-il également attaché à organiser quelques sorties de retrouvailles, de découverte et d’amitié, auxquelles nos conjoints ont été associés. Vous aurez l’occasion d’exprimer vos avis sur ces initiatives. Déjà pour demain vendredi 13 Novembre, le bureau a prévu la nuit du diplomate. Cet évènement vous a été très largement diffusé. Nous y convions outre les membres de l’AMPR et leurs conjoints, les membres du corps diplomatique et consulaire, les représentants des organisations internationales et africaines accrédités dans notre pays. Il va sans dire que cet évènement  doit être avant tout notre affaire et que par conséquent nous devons veiller à son succès.

Chers collègues, chers amis,

  • Votre bureau est conscient du chemin qui reste à couvrir. Il demeure disponible pour réaliser les tâches qu’il vous propose dans le plan d’activité, pour 2016 qu’il soumettra à votre réflexion. Toutefois, vous n’ignorez pas que le succès d’une organisation, d’une association dépend en premier lieu de l’intérêt et de l’engagement de ses membres. Et la première manifestation de cet engagement c’est celle qui consiste à s’acquitter de ses cotisations après avoir confirmé son adhésion. A ce sujet, je note qu’environ la moitié des ambassadeurs et ministres plénipotentiaires du Bénin à la retraite ont négligé de confirmer leur adhésion et partant de régler leurs cotisations. Je souhaite que ces retards soient promptement rattrapés et comblés.

Mesdames, Messieurs, chers collègues, chers amis,

  • Nous voici donc à l’ouverture de la deuxième session ordinaire de notre Assemblée Générale. Il ne me reste plus qu’à vous inviter à vous mettre au travail pour examiner les différents documents soumis à votre attention et à votre considération.

Je nous souhaite une journée de travail positivement bien remplie pour des résultats fructueux afin  que l’AMPR se renforce et se consolide de jour en jour.

Plein succès à nos travaux

Bienvenue à vous tous.

Merci de votre attention.

Jacques ADANDE

Ambassadeur

 

 

Projet de Motion de Remerciements

L’Assemblée Générale,

Félicite le Ministre des Affaires Etrangères, Président d’Honneur de l’AMPR pour les propositions pertinentes formulées lors de son message d’ouverture de l’AGC et l’encourage vivement pour leur mise en œuvre,

Apprécie tous les efforts consentis par le Président d’Honneur en vue d’apporter l’assistance nécessaire à l’AMPR aux fins de son fonctionnement,

Remercie à nouveau son Président d’Honneur pour sa constante disponibilité et réitère son engagement à œuvrer de concert avec le Ministre pour le renforcement des capacités dans le cadre d’une gestion efficiente des jeunes diplomates en service au Ministère.

Cotonou, le 27 novembre 2014

L’Assemblée Générale

RAPPORT MORAL 2015 DU PRESIDENT DU BUREAU EXECUTIF DE L’AMPR

  • Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, Président d’honneur de l’AMPR ;
  • Monsieur l’Ambassadeur, Secrétaire Général des Affaires Etrangères ;
  • Monsieur l’Ambassadeur, Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères,
  • Monsieur l’Ambassadeur, Secrétaire Général Adjoint des Affaires Etrangères ;
  • Madame et Messieurs les membres du Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères,
  • Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Directeurs Généraux, Directeurs et Directeurs adjoints du Ministère des Affaires Etrangères ;
  • Mesdames et Messieurs les membres de l’Association des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires du Bénin à la Retraite ;

Chers Collègues et Chers Amis,

  • J’éprouve beaucoup de plaisir à vous accueillir et à vous saluer au nom du bureau de l’AMPR que vous avez désigné et mis en place il y a deux ans au moment où nous fondions l’Association.
  • Mais avant d’aller plus loin dans mon propos, il est bon que nous marquions un instant de silence en mémoire du Président Mathieu KEREKOU qui s’est éteint, il y a quelques semaines. Il a imprimé sa marque à notre pays et à son histoire. Nous saluons sa mémoire. Si l’année écoulée, celle que couvrira le rapport de l’Assemblée Générale 2014-2015 qui vous sera présenté tout à l’heure, si cette période a connu des éléments dont nous pourrions avoir des motifs de satisfaction, elle a connu malheureusement également des évènements tristes comme la disparition de plusieurs de nos membres et de nos collègues. Permettez donc que je vous invite à vous lever pour observer un moment de recueillement en leur mémoire, que nous nous souvenions, ne serait-ce que brièvement, de ce qu’ils ont été pour nous, du chemin que nous avons parcouru ensemble dans la carrière…. Qu’ils reposent en paix.

Chers collègues, chers amis,

  • Dans les différents rapports détaillés qui vous seront présentés au nom du Bureau Exécutif tout à l’heure, nous parcourrons ensemble les activités qui ont été les nôtres depuis notre dernière session ordinaire de l’Assemblée Générale. Je voudrais toutefois en introduction vous indiquer les grandes orientations de ce qu’il m’apparait utile que nous gardions à l’esprit en analysant ces différents rapports.
  • Je crois, et c’est également l’avis de plusieurs collègues non encore admis à la retraite, que si l’AMPR n’existait pas, il faudrait alors la créer. Notre Association a déjà marqué son existence, sa présence et j’ai la prétention de dire son utilité. Il nous plait de noter avec fierté que les premiers à reconnaitre l’utilité des anciens, des retraités regroupés au sein de l’AMPR ont été les Ministres des Affaires Etrangères, eux-mêmes, qui nous ont ouvert leurs portes, qui nous ont invités, qui nous ont accueillis et sollicités, qui ont partagé quelques unes de leurs préoccupations avec nous et apprécié nos contributions. Cela a été le cas avec le Ministre Nassirou BAKO-ARIFARI et encore davantage aujourd’hui avec le Ministre Saliou AKADIRI qui est, un des nôtres. C’est sous leur impulsion que l’AMPR est associée aux différentes Commissions de Travail relatives :
  • au plaidoyer pour la reconnaissance du Corps des Diplomates comme Grand Corps de l’Etat ;
  • à la relecture du Code d’Ethique, de Déontologie et de Conduite du diplomate du Bénin ;
  • au placement des cadres béninois dans les organisations internationales et les institutions africaines.
  • Les Collègues des Affaires Etrangères encore en activité, plus particulièrement nos collègues plus jeunes, les autorités du Ministère et figurez-vous l’opinion publique à l’extérieur du Ministère des Affaires Etrangères, nous reconnaissent déjà et nous apprécient comme une autorité morale, une force de conseils, un organe qui peut contribuer à leur formation et constituer un Groupe de réflexion et d’orientation susceptible d’être utilisé par les décideurs et les groupes d’information du public si, bien sûr, nos autorités souhaitent profiter de la modeste expérience que des décennies de travail et de dévouement au service de la Nation nous ont permis d’accumuler.
  • C’est justement ce trésor d’expérience, d’information, et pourquoi pas de sagesse qui fait du Corps des Diplomates un Corps d’élites, un Grand Corps de l’Etat. Il est temps que l’Etat le reconnaisse formellement et l’inscrive dans ses textes fondamentaux. Votre Bureau y travaille activement. Dans les traditions qui sont les nôtres, celles de nos Peuples et de nos sociétés, la sagesse, la profondeur de la pensée, la richesse de l’expérience, constituent des trésors dont les familles, les sociétés et les Etats s’inspirent ; qu’ils conservent jalousement et le plus longtemps possible. Cette richesse est une réserve pour les générations nouvelles, montantes, à qui les anciens, les retraités, ne cherchent d’aucune manière à faire de l’ombre. Au contraire nous nous réjouissons des succès et des exploits de nos jeunes collègues, de la même manière que des ainés sont fiers que des frères et sœurs plus jeunes enrichis de l’expérience des années antérieures puissent accomplir de plus grands progrès qui honorent toute la Nation. Les générations de diplomates qui montent en avançant posément gagneront à s’inspirer de l’expérience de leurs devanciers. Pour ce faire, ils doivent prendre le temps de faire mieux que leurs ainés. Ils doivent rechercher la qualité, la compétence technique, la probité, l’engagement, le dévouement au service de l’Etat, en un mot, ils doivent tendre vers l’excellence dans tous les sens. Le souci de l’AMPR tel que vous l’avez consigné dans nos textes fondateurs est d’œuvrer à cela. Je crois que je peux une fois encore, en votre nom réaffirmer ce souci, cet engagement.
  • C’est d’ailleurs, cette volonté qui a inspiré et continue d’orienter la collaboration de l’AMPR avec l’IRIES. Nous avons en effet, appelé de nos vœux, la réactivation et le renforcement de l’IRIES. Nous avons particulièrement apprécié et accueilli très favorablement que le Directeur Général de l’IRIES nous ait invité et associé à certaines activités importantes comme :
  • la Conférence-débat sur ″la lutte contre le terrorisme et le désordre des grandes puissances internationales″ animée par le Professeur Maurice KAMTO du Cameroun ;
  • la Conférence-débat sur ″les nouvelles perspectives des relations internationales″ animée par le Professeur Edmond JOUVE ;
  • la Table-ronde sur ″Menaces terroristes et Politiques de sécurité nationale du Bénin″.
  • Une des préoccupations constantes et prioritaires de votre Bureau aura été la défense des intérêts matériels des membres de l’Association et même des Collègues qui prétendent ne pas appartenir à l’Association. C’est dans cette perspective que le Bureau Exécutif de l’AMPR a encouragé et appuyé le travail du Comité de Suivi qui veille très diligemment à la satisfaction des droits matériels et financiers des diplomates pour le paiement des CRAPE III ainsi que des arriérés salariaux et des indemnités échues. Ce travail est ardu. Vous n’ignorez pas combien il est difficile d’obtenir dans notre pays la satisfaction de ses droits légitimes. Il prévaut une mentalité particulièrement mesquine dans nos administrations où au lieu de sympathiser au tort subi par des fonctionnaires qui ont été privés de leurs droits pendant des années et de ce fait s’activer pour que justice leur soit rendue, on traine les pas pour les dédommager parce que l’on regarde avec jalousie ce dédommagement comme des privilèges non mérités.

Il a fallu des interventions de chaque instant, des contacts avec les chefs des administrations, les bonnes dispositions des Ministres concernés pour que les choses avancent à pas de tortue.

  • En ce moment, des bénéficiaires de CRAPE III ont déjà perçu leurs droits, d’autres sont en voie de liquidation pour ceux qui ont fourni leurs dossiers au complet. Nous poursuivons les démarches pour les indemnités salariaux et arriérés. Ici je me dois de vous avouer que la démarche est loin, très loin d’être rectiligne. Et pourtant, de notre côté, la pression et le suivi sont constants, permanents et quotidiens. Nous nous impatientons tous car les résultats ne sont pas encore au bout du chemin. Je crois qu’en dépit de ces difficultés nous devons remerciement, reconnaissance et encouragement à notre Comité de Suivi qui accomplit un travail persévérant et particulièrement ingrat. Je vous prie d’exprimer notre gratitude et notre encouragement au Comité de Suivi qui sous la présidence de l’Ambassadeur Samuel AMEHOU et composé de l’Ambassadeur Michel ADECHIAN, de Messieurs Hyacinthe BADOU, Benoit SESSOU et Saïbou MAMA, ce dernier qui est et demeure la cheville ouvrière de ce commando, s’occupe quotidiennement de la défense de nos intérêts.
  • Au moment où nous créions l’AMPR, vous aviez bien indiqué qu’en plus de la défense de nos intérêts matériels, de la réflexion, du conseil et de la formation, notre organisation devrait être une Association de solidarité et un cadre de retrouvailles, de convivialité. Aussi le Bureau Exécutif s’est-il également attaché à organiser quelques sorties de retrouvailles, de découverte et d’amitié, auxquelles nos conjoints ont été associés. Vous aurez l’occasion d’exprimer vos avis sur ces initiatives. Déjà pour demain vendredi 13 Novembre, le Bureau a prévu la Nuit du Diplomate. Cet évènement vous a été très largement diffusé. Nous y convions outre les membres de l’AMPR et leurs conjoints, les membres du Corps Diplomatique et Consulaire, les représentants des organisations internationales et africaines accrédités dans notre pays ainsi que nos sponsors. Il va sans dire que cet évènement  doit être avant tout notre affaire et que par conséquent nous devons veiller à son succès.

Chers Collègues,

Chers Amis,

  • Votre Bureau Exécutif est conscient du chemin qui reste à couvrir. Il demeure disponible pour réaliser les tâches qu’il vous propose dans le plan d’activités pour 2016, qu’il soumettra à votre réflexion. Toutefois, vous n’ignorez pas que le succès d’une organisation, d’une association dépend en premier lieu de l’intérêt et de l’engagement de ses membres. Et la première manifestation de cet engagement c’est celle qui consiste à s’acquitter de ses cotisations après avoir confirmé son adhésion. A ce sujet, je note qu’environ la moitié des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires du Bénin à la Retraite ont négligé de confirmer leur adhésion et partant de régler leurs cotisations. Je souhaite que ces retards soient promptement rattrapés et comblés.

Mesdames et Messieurs,

Chers Collègues et Amis,

  • Nous voici donc à l’ouverture de la Deuxième Session Ordinaire de notre Assemblée Générale Annuelle. Il ne me reste plus qu’à vous inviter à vous mettre au travail pour examiner les différents documents soumis à votre attention et à votre considération.

Je nous souhaite une journée de travail positivement bien remplie pour des résultats fructueux afin  que l’AMPR se renforce et se consolide de jour en jour.

Plein succès à nos travaux.

Bienvenue à vous tous.

Merci de votre attention.

RETOUR