Sur Convocation du Président de l’AMPR, s’est tenue le jeudi 14 janvier 2016 à la Salle Rouge du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur, à Cotonou, la deuxième session extraordinaire de l’Assemblée Générale de l’Association des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires du Bénin à la Retraite (AMPR).

D’entrée, il convient de mentionner que cette session est consacrée, en grande partie, à l’examen des questions financières comme le mentionne le projet d’ordre du jour qui s’articule autour de six (06) points :

  • Examen et adoption de l’ordre du jour
  • Examen et adoption du rapport du bilan financier de la tenue de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée Générale le 12 novembre 2015
  • Examen et adoption du rapport du bilan financier de la première édition de la nuit du Diplomate le 13 novembre 2015
  • Examen et Adoption de l’exécution du Budget exercice 2015, du 11 septembre au 31 décembre 2015
  • Examen et adoption du Projet de Budget exercice 2016
  • Divers

CEREMONIE D’OUVERTURE

Comme il est de tradition en début d’année, le Président de l’AMPR, l’Ambassadeur Jacques ADANDE, prenant la parole, a d’abord souhaité la bienvenue aux membres de l’Association présents et a ensuite adressé à chacun ses meilleurs vœux pour une Bonne et Heureuse année 2016. Il a mis en exergue la solidarité et la convivialité qui doivent toujours caractériser les membres de l’AMPR.

Après  cette brève introduction, la 2ème session extraordinaire a été placée sous la direction du bureau ayant présidé la 2ème session ordinaire de l’Assemblée Générale. Son Président, l’Ambassadeur Joseph HOUNTON, prenant la parole, a remercié le Président de l’AMPR pour les bons vœux qu’il a adressés aux Membres de l’Association et a précisé que la présente session extraordinaire devait être considérée comme la suite de la session ordinaire du  12 novembre 2015 qui n’avait pas pu examiner les points financiers lors de ladite session.

DEROULEMENT DES TRAVAUX DE LA 2ème  SESSION EXTRAORDINAIRE

  • De l’ordre du jour

Après la présentation de l’ordre du jour provisoire, il a été adopté comme ordre définitif du jour de la 2ème session extraordinaire de l’Assemblée Générale.

  • Examen et adoption du bilan financier de l’Assemblée Générale ordinaire du 12 novembre 2015.

Il a été présenté par le Trésorier Général Adjoint, l’Ambassadeur Raymond VIGNIKIN Sur une provision de 1.000.000 de francs, les dépenses effectuées s’élèvent à 826.440 f ce qui dégage un solde créditeur de 153.560 f. Toutefois, il a été précisé que le déjeuner dont le montant s’élève à 600.000 f a été préfinancé par l’Association. En principe, il devait être remboursé par le MAEIAFBE pour rester conforme à l’offre faite par le Ministre. On pourrait donc s’attendre à une restitution de cette somme dès que le prestataire de services entrerait en possession des fonds.

Dans l’ensemble, il a été apprécié les efforts qui ont été déployés par les uns et les autres pour la réussite de la 2ème session ordinaire de l’Assemblée Générale ont été appréciés. Le point financier a été adopté.

  • Examen et Adoption du bilan financier de l’organisation de la première édition de la nuit du Diplomate, le 13 novembre 2015.

Ce point a été également présenté par l’Ambassadeur VIGNIKIN, Trésorier Général Adjoint.

Au total, il est à noter que sur une recette de 12.875.000 f, des dépenses de 6.539.844 f ont été faites, ce qui dégage un solde créditeur de 6.3345.156f. Dans la rubrique ‘’recette’’ il y a 2 volets, à savoir :

  • les frais de participation (925.000f)
  • les dons et sponsorings (11.950.000 f)

Il convient également de faire mention des dons en nature faits de boissons de toutes sortes.

De cet exposé fait, des questions d’éclaircissements ont été posées qui pour avoir des précisions sur les dépenses faites pour la ‘’médiatisation’’ et celles au titre de ‘’communications’’ qui, pour évoquer les problèmes de sécurité  lors de la manifestation et l’autonomie financière de l’Association.

En réponse, l’Ambassadeur Vignikin  est intervenu pour faire  la lumière sur les dépenses  engagées  pour la médiatisation de l’évènement qui concernent les annonces faites à la télévision, à la radio et dans la presse et les frais de communication qui concernent les appels téléphoniques et les messages faits dans le cadre des préparatifs  en vue de la bonne réussite de la manifestation.

Quant à l’Ambassadeur GOMINA  membre du Comité d’organisation, il a pris la parole pour expliquer le volet ‘’sécurité’’. Il a dit en substance qu’un tel évènement devant rassembler  des membres du Corps Diplomatique accrédité au Bénin, ne pouvait pas passer sous silence cet aspect. Il a expliqué avec force détails toutes les dispositions qui ont été prises par les forces de sécurité publique pour sécuriser l’espace et les lieux où se sont déroulées les manifestations.

Pour renchérir, l’Ambassadeur ADANDE, Président de l’AMPR, a expliqué que c’est pendant la nuit où se déroulait cette manifestation à Cotonou que la capitale française subissait les attaques terroristes des djihadistes. Il a loué la bravoure et la ténacité de l’Ambassadrice de France qui, malgré ce malheureux événement qui avait cours chez elle, a tenu à faire deux tours de piste avant de se retirer.

Abordant la question de l’autonomie financière de notre Association, le Président  de l’AMPR a rappelé la jeunesse de notre organisation. Il a dit que pour le moment, nous n’avons pas suffisamment de ressources et que nous ne pouvons qu’avoir recours aux dons et sponsors. Et la proposition de faire du Consul Honoraire de la Côte d’Ivoire au Bénin, un Membre d’Honneur de l’AMPR a été agitée.

 En effet, il a été le ‘’généreux donateur’’ de 10.000.000 F et c’est grâce à son coup de pouce significatif que l’Association a pu réussir, sans coup férir, la première édition de la nuit du Diplomate. Cette question n’a pas pu être tranchée après les discussions.

Des suggestions ont été faites pour que le reliquat de ce compte ne soit pas mélangé avec le compte du fonctionnement ; il a été aussi proposé que ce reliquat soit placé dans un compte en banque pour générer des intérêts ( l’idée a été agitée).

D’autres préoccupations ont été soumises qui concernent la prétendue mise à l’écart des Directeurs du MAEIAFBE, qui pour la plupart, n’ont pas participé à la manifestation. L’Ambassadeur ADANDE a affirmé que des cartons d’invitation ont été adressés à tous les Directeurs avec une demande de contributions et que c’est la même invite qui a été faite aux diplomates étrangers qui ont été conviés à l’événement. Il a expliqué que rien n’a été fait au mépris des pratiques et usages diplomatiques et que d’ailleurs le Doyen du Corps diplomatique avait été associé à toutes les réunions.

Après toutes les discussions et les recommandations, le bilan financier de la 1ère édition de la nuit du diplomate a été adopté.

  • Examen et Adoption de l’exécution du Budget exercice 2015

 

Le point de l’exécution du budget annuel exercice 2015, a été présenté par l’Ambassadeur Euloge HINVI, Secrétaire à l’Information, à la Communication et aux Affaires Culturelles. De l’exposé fait, il ressort un solde négatif de 21.024F qui est la résultante du montant réel du budget de fonctionnement exécuté et des dépenses effectuées.

            Des explications ont été demandées pour savoir pourquoi certaines dépenses prévues n’ont pas été exécutées. Il s’agit notamment de l’achat de scanner, de mini-imprimante, de confections de cartes supplémentaires et des aides ponctuelles à porter à certaines personnes.

            Des éclaircissements ont été donnés sur chacun des points par l’Ambassadeur VIGNIKIN, Trésorier Général Adjoint. Après quoi, le point de l’exécution du Budget Annuel exercice 2015 a été adopté.

5) Projet de Budget Annuel Exercice 2016

Il a été présenté par le Trésorier Général Adjoint et s’équilibre en recettes et en dépenses pour un montant de 7.385.357,80F. Il convient de mentionner que tout a été fait sur la base de prévisions comme pour tout projet de budget. Il a été également adopté pour être exécuté comme Budget pour l’exercice 2016.

6) Divers

L’Ambassadeur ADANDE, Président de l’AMPR a pris la parole pour démontrer les bons rapports qui existent entre l’IRIES et l’AMPR et a lu à cet effet la lettre à lui adressée par le Directeur de cette Institution. Ensuite, il a fait part à l’assistance de la constitution d’un groupe ad’hoc qui a été mis sur pied pour travailler sur le thème «Réflexion sur la diplomatie béninoise à partir d’avril 2016». Il se compose de :

Président : Ambassadeur Vissento Ayi d’ALMEIDA

Vice-Président : Ambassadeur Pierre Dossou AGO

Rapporteur Général  : Consul Général Joseph Victor MENARD de Pognon

Rapporteur Général Adjoint : Ministre Plénipotentiaire Blaise YAO  AKOTCHENOUDE

Conseillers :  Ambassadeur  Ayité KPAKPO

                     Ambassadeur   Auguste ALAVO

                     Ambassadeur  Benoît ADEKAMBI

                     Ambassadeur  Zacharie APLOGAN

                     Ambassadeur  Sabitou ALAO  FARY

 Ministre Plénipotentiaire  Alabi MOUNIROU

En 2ème point des divers, les Ambassadeurs Samuel AMENOU et Rogatien BIAOU ont tour à tour pris la parole pour faire le point à l’Assemblée de l’évolution du traitement des arriérés salariaux en souffrance au Ministère des Finances. Il convient de noter une avancée de ce dossier car les collègues qui ont droit au bénéfice des arriérés au titre du CRAPE-3 qui ont fourni leurs dossiers ont été pour la plupart payés.

Sur ces entrefaites, l’ambassadeur DJAOUGA a pris la parole pour féliciter les membres de l’Association qui s’occupent de ce dossier. Cependant, il a fustigé le comportement des financiers qui ont exigé à leur profit une retenue de 10% sur les sommes perçues par chacun des bénéficiaires.

Les Ambassadeurs AGOSSOU, AMEHOU et BIAOU de nouveau, ont tour à tour pris la parole pour donner des éclaircissements sur la retenue des 10%. Il a été convenu une négociation à la baisse de ce pourcentage. Toutefois, l’Ambassadeur BIAOU a souligné que cette renégociation ne concernerait que les arriérés salariaux et non le CRAPE-3.

En 3ème point des divers, l’Ambassadeur Omer de SOUZA a évoqué le décès du collègue Jean VIKOU et a émis le vœu qu’à l’avenir, pour les obsèques des collègues décédés, l’Association fasse un geste pour leurs familles. Mais l’Ambassadeur BIAOU a attiré l’attention de l’assistance sur le fait que notre Association ne doit pas empiéter sur le champ d’action de l’Association des Diplomates du Bénin.

Pour terminer, il convient de mentionner qu’au cours des travaux de cette 2ème session extraordinaire de l’Assemblée Générale de l’Association des Ambassadeurs et Ministres Plénipotentiaires du Bénin à la Retraite, le Ministre des Affaires, Président d’honneur de l’Association, a rendu une visite à l’Assemblée. Pendant une demi-heure, il y a eu des échanges fructueux avec le Ministre. En tant que Membre de l’AMPR, il a exprimé sa joie de se retrouver parmi ses collègues et ses aînés ; aussi a-t-il salué le travail fait par l’Association en vue d’accompagner et d’aider les Autorités du Ministère dans leurs tâches.

Il a exprimé sa disponibilité pour accompagner les activités de l’Association et a déclaré que ” l’abeille en travaillant pour la ruche, travaille pour elle-même.

Abordant quelques problèmes qui font que la ″Maison″ se meurt, il a en substance dit qu’il envisage associer les Anciens par le canal de l’IRIES pour insuffler un dynamisme à la jeunesse afin qu’elle exerce efficacement le beau métier de diplomate, et par là même redonner une nouvelle image à notre ″Maison″.

Le Président de l’AMPR a remercié le Ministre pour sa visite et pour l’intérêt qu’il porte à l’Association.

Après les discussions sur les points des divers, le Président du Présidium a donné la parole au Président de l’AMPR pour la clôture des travaux. Ce dernier a remercié les Membres de l’Association qui ont honoré de leur présence à cette 2ème session extraordinaire de l’Assemblée Générale.

La liste des participants est jointe en annexe au présent compte rendu.

 

 

Le Rapporteur Général Adjoint                                         Le Président du Présidium

 

 

  Anselme G. FANOU                                                          Joseph Louis HOUNTON

Ministre Plénipotentiare                                                                  Ambassadeur

 

 

RETOUR